Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > La recherche > Priorité M1 : Systèmes et performance

Modélisation inverse et aide à la rédaction de spécifications

par Michaël Di Loreto - publié le , mis à jour le

Mots-clés : Équations aux Dérivées Partielles, Systèmes à Retards, Commande et Observation aux Bords, Backstepping pour les EDPs, Stabilité Entrée-­État et Fonctions de Lyapunov, Réseaux d’EDPs, Couplages EDP­-ODE, Systèmes Sous-­Actionnés d’EDPs

Résumé : Cet axe thématique vise à développer un cadre méthodologique pour la commande et l’observation de systèmes à paramètres répartis et/ou à retard, régis par des équations aux dérivées partielles et/ou à retard.

Les thèmes abordés par ce groupe de travail sont :

  • Unification d’un cadre méthodologique intégrant les aspects de modélisation physique, performance et mise en œuvre numérique
  • Formalisation des relations entre systèmes à retard et systèmes en dimension infinie
  • Développement de transformations intégrales pour les EDPs permettant la synthèse de lois de commande et observation, ainsi que l’analyse des performances résultantes en boucle­ fermée
  • Caractérisation de propriétés de robustesse de type Stabilité Entrée­-État pour les systèmes en dimension infinie
  • Obtention d’approches modulaires pour la commande de systèmes interconnectés à topologie différente
  • Caractérisation des performances atteignables dans les réseaux sous-­actionnés

Membres :

Doctorants :

Contacts :

Projets et contrats en cours :

  • ANR ActivRoad
  • ECOS Sud CONICYT

Cet axe de recherche a pour but de développer des méthodologies et leur fondement théorique pour aider les industriels dans la conception de leurs produits aux niveaux système, sous-système, voire géométrique. En particulier, ces méthodologies doivent d’une part permettre de qualifier les problèmes de conception et leur cahier des charges (problème bien ou mal posé) grâce notamment à l’analyse structurelle, et d’autre part, réduire les temps de conception en éliminant le plus possible les itérations du jeu essai-erreur-correction grâce à l’approche par modèle inverse. Enfin, s’appuyant sur l’outil bond graph, les méthodologies gardent tous les niveaux de description d’un modèle (technologique, physique, énergétique,…) et permettent de nombreuses exploitations sur la même représentation (analyse, simulation, inversion, optimisation,…)

Bond graph
Inversion
Optimisation
Analyse structurelle
Conception/Dimensionnement
Rédaction de cahier des charges